Arequipa, Lima, Trujillo, viva Peru !

Par défaut

n

Arequipa, la ville blanche

Nous passons la frontière péruvienne sous le soleil. C’est comme si le pays nous souhaitait la bienvenue ! Encore un nouveau territoire à découvrir, de nouveaux partages, de nouveaux paysages et de nombreuses aventures à venir! Nous traversons Puno, près de la frontière, en quelques heures car les prix touristiques nous font fuir, si loin des prix boliviens ! Nous prenons un autre car de nuit et allons directement chez Fernando, couchsurfer qui nous répondi aussi vite que Speedy Gonzalez et qui habite proche du centre d’Arequipa, la ciudad blanca (la ville blanche). Nous pourrons discuter en anglais avec lui comme il est jeune professeur d’anglais ainsi qu’avec Johannes, charmant voyageur autrichien. Nous serons logées dans un bel appartement avec salon, grande cuisine et eau (vraiment) chaude! A peine arrivons nous qu’il nous propose de cuisiner un plat typique du Pérou. Nous acceptons avec plaisir! Nous découvrons les papas a la huancaina (sauce péruvienne) avec des pommes de terre puis viande aux petits oignons, c’est le cas de le dire! Nous nous sentons tout-de-suite chez nous dans cette maison!
Nous découvrons Arequipa, la deuxième plus grande ville du pays. De belles églises, très travaillées et de nombreux patios. Tout est bien rénové, cela nous change des villes boliviennes. Fernando, avec sa gentillesse nous propose de nous emmener au mirador. Nous y allons accompagnés du soleil, qui ne nous quittera pas durant toute la durée de notre séjour au Pérou. La ville est entourée de colline comme les villes boliviennes et dans toute l’Amérique du Sud. Nous goûtons là-haut une spécialité : le queso helado / fromage glacé qui n’est bizarrement pas fait de fromage mais de lait, fruits, noisette et glace. Rafraîchissement garanti ! Fernando avec Johannes et une amie nous feront découvrir les clubs de la ville et nous irons au cinéma, en espagnol évidemment! Nous déambulons dans les ruelles arequipenas et la chaleur qui colle à la peau quand, j’aperçois une affiche annonçant la venue du ballet de Beijing, Chine, au théâtre municipal. Et l’entrée est gratuite! Ce sera notre deuxième spectacle après celui que nous avons vu en Argentine. Nous découvrons toutes trois les danses Chinoises, Népalaises, Tibétaines et Mongoles avec des yeux écarquillés face à tant de délicatesse, de poésie, de costumes chatoyants et de musiques enivrantes! On vit même les danseurs chinois danser la danse typique péruvienne, la marinera. Le public, fier de son patrimoine, s’envola dans des applaudissements qui accompagnèrent le rythme enlevé de la chorégraphie! Une soirée riche en découvertes. Un spectacle apporte toujours une grande joie! Le dernier jour nous faisons la connaissance d’une nouvelle étrangère qui vient chez Fernando, Lidy, canadienne. Elle vit en Suisse depuis plusieurs années. Vive les échanges! Nous irons ensemble dans un petit village alentours puis devrons continuer notre route ! Nous serions bien restées mais le temps nous rappelle à l’ordre!

Cuzco et le Machu Picchu (voir prochain article)

Lima, la capitale colorée

Nous prenons un sandwich avant de partir pour un trajet de … 22 heures !! La route qui sépare Cuzco de Lima n’est pas si longue mais sinueuse. On s’est demandé si on arriverait un jour! Ce sera notre plus long trajet en bus. Le paysage sera sec et désertique mais majestueux! La route tortueuse se fera oublier grâce aux films passés dans le car et nous arrivons un peu dans du coton à Lima, la capitale. L’océan Pacifique nous saute aux yeux et nous découvrons la ville par ses plages luxueuses et organisées, sans charme apparent mais après le luxe des cotes, Lima se dévoile sous un jour plus sombre, les multiples maisons non terminées ressemblant à celles des banlieues boliviennes. Le bruit incessant des klaxons nous réveillent et nous mettrons une heure pour atteindre le terminal. Chose rare mais qui arrive, nous n’arrivons pas à contacter notre couchsurfer. Nous dormons donc dans un hôtel 2 étoiles conseillé par des jeunes péruviens. L’hôtel s’avère être un véritable musée, plein de tableaux et sculptures de tous horizons!
Nous sommes à la bonne période, c’est le mois de la biennale de photographie (ce qui ravi Anna!) Nous profitons donc des nombreuse expositions gratis et de très bonne qualité! Nous visitons aussi la maison de la littérature située dans un grand bâtiment colonial. Elle nous apprend qu’il y eu une élite Inca (après l’empire Inca 1200-1530), ceux qui acceptaient de renoncer à leur langue et leurs rites et des pièces de théatre en Quechua furent créées, dont celle relatant la triste mort d’Atahualpa, le dernier empereur Inca. Nous continuons notre voyage photographique et c’est un feu d’artifice visuel! Des bouts de ciel, un morceau de soleil, les sourires des paysans péruviens déteignent sur nos visages… d’autres expos sont plus noires, avec une photographe qui relate la corruption péruvienne des années 80 aux années 2000! Il en résultat beaucoup de meurtres, de disparitions et une triste alliance avec le Sentier Lumineux, groupe terroriste qui prétendait « aider » la population mais qui enrôlait les plus pauvres et les plus vulnérables. Puis nous voyons d’autres photos, reflétant des aspects positifs de la société péruvienne actuelle avec l’initiative de multiples associations qui aident les jeunes, les handicapés et les prisonniers. Des images d’une grande sensibilité qui nous montre que le Peru n’est pas qu’un pays pauvre mais aussi un pays où vivent des personnes qui s’entraident.
Nous retrouvons Henry, jeune couchsurfer de 24 ans. Il habite avec son père et une de ses 6 soeurs. Il nous emmènera voir el Parque de las Aguas Magicas, parc de jeux de lumière sur des installations aquatiques, original. Nous irons aussi découvrir avec lui les quartiers Miraflores, station balnéaire peu charmante et Barranco, lieu qui possède beaucoup plus de caché et une architecture coloniale. Je prendrais un cours de danse contemporaine dans une université privée (donc très bien entretenue). Un cours énergique et de qualité! Ce qui donne envie de reprendre la danse tous les jours! Nous découvrons les talents culinaires de notre couchsurfer qui nous cuisine un plat typique péruvien: aji de gallina / purée à la poule, au pain et parmesan. Délicieux, on tachera de vous le faire goüter, sans vous garantir le résultat ! Un soir nous sortirons avec Henry et ses amis et ils confirment le talents des sud-américains dans la danse .Salsa, bachata, ils nous feront valser comme des pros! Nous les quittons et quittons la ville pour une autre destination: Trujillo !

Trujillo, Huanchaco ou la côte péruvienne

Nous sommes brusquement réveillées par la compagnie de bus après dix heures de trajet. Les façades bigarrées et coloniales font de Trujillo une ville agréable et pleine de charme. Nous nous installerons pour quelques jours dans un hotel 3 étoiles car les gérentes sont des amies de Mado, la tante d’Anna et moi, merci Mado ! Après avoir flâné dans les ruelles chaudes de Trujillo, nous partons pour une visite d’un temple Chimu (900-1470), peuple qui vécu pendant le règne les Incas (1200-1536) et plus longtemps. Nous commençons par une visite d’un temple. Assez expéditive mais intéressante. Puis nous irons dans un palais Chimu où se réunissait régulièrement une partie de la population habitant à Chan-Chan, qui comprenait 500 000 habitants! L’espérance de vie était de 65 ans (soit plus que certains pays africains actuellement!) Les Chimu vénéraient la lune et non le soleil comme les Incas ou les égyptiens, car elle peut être aussi bien présente le jour que la nuit, contrairement au soleil. Une petite leçon d’histoire sudaméricaine à laquelle nous n’avons pas droit en France.

Nous n’avons pas beaucoup de mal en arrivant à Huanchaco à trouver un petit hôtel bon marché et cosy. Et c’est direction la plage, les pieds sur le sable chaud et les yeux sur l’eau… le soir même, nous discuterons avec un groupe d’australiens, d’anglais et de suisses! Un des jeunes australiens fait un tour du monde d’un an et demi, seul, de l’Amérique du Sud à l’Asie en passant par l’Europe. Une soirée sous le signe du partage! Nous frolerons l’océan de nos pieds, mais si la chaleur était au rendez-vous, trop présente même, la force des vagues nous empecha de rentrer dans l’eau ! ce sera pour bientot!

Le prochain épisode vous emmènera dans la selva péruvienne au Machu Picchu ! Bon voyage !

About these ads

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s